J'aime mon marché - Belgique

Love Your Local Market for the Young Generation

Bruxelles info

Campagne « J’aime mon marché »

Campagne « J’aime mon marché »
En mai, Bruxelles fête ses marchés

 Plus de 40 marchés belges participeront en mai à la campagne internationale « J’aime mon marché », coordonnée au niveau national par le Marché Matinal de Bruxelles (Mabru) et les ETS Charve.
 A Bruxelles, à l’initiative de l’échevine des Affaires économiques Marion Lemesre, cette campagne prend cette année une tournure particulière avec l’organisation de nombreuses animations et notamment le « marché des marchés » sur la Grand Place.

Aux quatre coins du monde, la campagne internationale « J’aime mon marché » a pour objectif de promouvoir les marchés alimentaires, véritables lieux de rencontres et de convivialité. A Bruxelles et en Wallonie, plus de 40 marchés participeront à l’opération pendant la première quinzaine de mai. Les commerçants proposeront des dégustations, distribueront des badges « J’aime mon marché » et organiseront des activités ludiques.

L’objectif de cette campagne est d’inciter les Belges à redécouvrir la qualité et le dynamisme des marchés. « Au cours des dernières années, la qualité des produits a largement augmenté, en réponse aux attentes des consommateurs : les marchés font désormais la part belle aux produits de saison et cultivés localement », explique l’échevine des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles, Marion Lemesre (MR), qui mène une politique active de soutien aux marchés. « En plus de proposer une large variété de produits, ces espaces de consommation contribuent à animer les quartiers et créer des emplois. Rien qu’à Bruxelles Ville, nous avons plus de 400 marchands qui se rendent chaque semaine sur l’un de nos 14 marchés. »

Cette campagne est coordonnée par l’exploitant de marché CHARVE et le Marché Matinal de Bruxelles (Mabru), qui occupe une place centrale dans l’approvisionnement des marchés belges. « Notre marché de gros connait un succès croissant. Il permet aux maraîchers d’acheter de la production locale de qualité directement auprès du producteur, c’est-à-dire sans intermédiaire et sans emballage, ce qui est une préoccupation croissante chez les consommateurs », indique le directeur de MABRU Laurent Nys, tout en soulignant que plus de trois quarts des marchands bruxellois se fournissent auprès du Marché Matinal.

Pour cette deuxième édition de « J’aime mon marché », le parrain de l’événement est Gerald Watelet, créatif et animateur TV. « Il faut défendre nos produits et nos marchés : manger local est un moyen de soutenir nos producteurs et de limiter l’impact environnemental », insiste le cuisinier de l’émission Un Gars Un chef (RTBF).

Une amplification de la campagne au niveau bruxellois

Pour la 2e édition de « J’aime mon marché », l’échevine des Affaires économiques Marion Lemesre a voulu marquer le coup. Pendant deux semaines, de nombreuses animations seront organisées sur les 14 marchés hebdomadaires que compte la Ville de Bruxelles : ateliers de récupérations, chasse au trésor, tombola, etc. (voir ci-dessous pour le programme détaillé).

A Bruxelles, le lancement de la campagne aura lieu le 11 mai avec le marché des marchés sur la Grand Place. « La plus belle place du monde retrouvera, le temps d’une journée, sa fonction d’antan : celle de marché. Des commerçants ambulants issus de chaque marchés de la ville participeront à cet événement exceptionnel. Les habitants auront ainsi l’occasion de faire des achats mais aussi de découvrir des marchands qu’ils ne sont pas habitués à fréquenter», annonce Marion Lemesre. Chaque commerçant mentionnera le marché auquel il participe habituellement ainsi que la distance qui le sépare normalement de la Grand Place.

Pour plus d’informations sur la campagne « J’aime mon marché » et sur les activités organisées en mai, consultez le site web de la campagne : LYLM.be.

Quelques chiffres sur les marchés de la Ville de Bruxelles :

– Bruxelles compte 14 marchés hebdomadaires, dont 9 alimentaires.
– Au total, 711 marchands sont inscrits sur les marchés de la Ville de Bruxelles. Et parmi eux, 406 sont des abonnés (ils viennent toutes les semaines sur leur marché).
– Plus de 3/4 des marchands alimentaires bruxellois s’approvisionnement auprès Marché Matinal Mabru.
– Sur les marchés gérés par la Ville de Bruxelles, le prix d’un emplacement est déterminé par le nombre de « mètre façade » : 4 € le mètre pour les « volants » (non abonnés) et 3 € pour les abonnés. Il y a une exception pour la Place du Jeu de balle où les marchands paient un forfait mensuel qui varie en fonction de la taille de leur étal.
– Les marchés ont représenté une redevance d’environ 1 million d’euros pour la Ville en 2016.

Login